Les « diffamations » du chancelier Claude Joseph « mettent en danger la vie et les biens de citoyens dans un contexte d’extrême vulnérabilité », selon les compagnies pétrolières

L’Association des professionnels du pétrole (APPE) s’est dite stupéfaite et a qualifié de diffamations et de dénonciations calomnieuses mettant en danger des vies et des biens dans un contexte d’extrême vulnérabilité les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph.  

« L’APPE condamne de toutes ses forces ce genre d’insinuations, de diffamations et de dénonciations calomnieuses qui mettent en danger la vie et les biens de citoyens dans un contexte d’extrême vulnérabilité »,  a indiqué l’APPE dans un communiqué dont le journal a obtenu une copie, mercredi 2 septembre 2020.

Le ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph, avait indiqué en début de semaine dans une lettre aux représentants du corps diplomatique en Haïti et des pays amis et institutions partenaires de la démocratie haïtienne que la remontée de l’insécurité ayant emporté récemment le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, est provoqué par des oligarques, en réaction aux actions du gouvernement qui veut casser le monopole et des avantages dans les secteurs de l’énergie et du pétrole.

« Les compagnies pétrolières membres de l’APPE sont victimes elles aussi du climat d’insécurité qui règne en Haïti », a poursuivi la note de l’APPE, qui prend le contrepied des affirmations du ministre des Affaires étrangères, citant « le rapport IGF, ULCC, UCREF faisant, à tort, état de bénéfices indus perçus au détriment de l’État haïtien ».

« L’APPE rappelle que dans sa note de positionnement, datée du 20 août dernier, elle a fourni tous les éléments pouvant permettre de fixer les responsabilités de chacun dans le fonctionnement du marché de l’importation et de la vente des produits pétroliers », lit-on dans ce communiqué de l’APPE.

L’association, qui regroupe cinq compagnies pétrolières qui couvrent la quasi-totalité du marché haïtien, a souligné qu’elle « continue de croire que le dialogue entre les acteurs du secteur pétrolier et les entités étatiques concernées, déjà en cours depuis plusieurs semaines, est la seule et meilleure voie pour résoudre la crise au bénéfice de tous les Haïtiens». « Le secteur reste confiant qu’à travers le dialogue il sera possible de trouver des solutions aux problèmes économiques de l’industrie pétrolière », a poursuivi ce communiqué de l’APPE qui « adresse ses sincères condoléances à la famille du défunt Me Monferrier Dorval et à tous ses confrères du barreau de Port-au-Prince ».

« La remontée du climat d’insécurité est due à un certain nombre de facteurs, notamment l’action de casser le monopole et les avantages indus dans les secteurs de l’énergie et du pétrole qui provoque la réaction de certains oligarques qui font tout pour maintenir leurs avantages », avait écrit le chancelier Claude Joseph.

Crédits de la note: Le Nouvelliste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :